Nos randonnées de janvier 2014 à ...

Samedi 14 juin : Inauguration du topoguide 1914-1918, Machemont

Pour cette journée organisée par le Comité Départemental de l'Oise, ce sont 8 randonneurs de Trumilly qui se sont mèlés aux 80 participants venus de toute la Picardie. Suite à la randonnée du matin, il y a eu la visite de la carrière de Montigny qui a hébergé les armées alliées au cours de la 1ère Guerre. Ensuite un buffet (bien garni) et enfin une autre randonnée l'après-midi.  Les quelques photos ci-dessous témoignent de cette journée d'un retour dans l'histoire.

Dimanche 11 mai : Ormoy-Villers

Cette randonnée dans le bois d'Ormoy-Villers nous a conduit vers la Pierre au Coq (magnifique grès en forme de champignon), puis vers des terrains plus secs couverts de landes et de bruyères. Plus loin, suite aux pluies des derniers jours, le chemin était détrempé. Le retour s'est effectué par la Pierre Glissoire, où aucune des femmes présentes n'a voulu tester et vérifier le dicton concernant cette pierre. Tout au long du chemin, les cueilleurs de muguet se sont fait plaisir et sont rentrés avec des bouquets odorants.

Les chênes peuplant le bois d'Ormoy-Villers sont des chênes pédonculés. La caractéristiques qui permet de distinguer un chêne pédonculé d'un chêne sessile est la longueur du pédoncule qui relie le gland à la branche. Dans le cas du chêne pédonculé, le pédoncule est long (environ 2 cm), alors que dans le cas du chêne sessile, le pédoncule est très cours (moins de 5 mm).

Dimanche 04 mai : "A la recherche de Sylvie" à Baron

Cette année encore, 9 randonneurs ont répondu présent pour participer à cette manifestation organisée par l'AAE Baron, et s'élancer sur le circuit de 20 km. Le soleil nous a accompagnés tout au long du circuit qui nous a conduits vers la fontaine Sainte Geneviève à proximité de Montlognon, l'abbaye de Chaalis, Ermenonville et sa forêt, le poteau de Perthe.

Merci à Christiane d'avoir agrémenté le pique-nique d'un Ti-punch.

Et comme cette année, de même que les années précédentes, nous n'avons pas trouvé Sylvie, nous avons donc pris rendez-vous pour l'année prochaine.

Pour toute information concernant Sylvie, il faut se rapprocher de Gérard de Nerval.

Dimanche 27 avril : Fresnoy-le-Luat

Bientôt le compte-rendu de cette sortie.

Dimanche 06 avril : Villeneuve-sur-Verberie

Au départ de la rue du Belvédère, nous nous sommes dirigés vers Yvillers avant de rejoindre la forêt d'Halatte et de procéder à l'ascension du Mont Pagnotte par sa face sud. En cette saison, la forêt regorge de nombreuses plantes, et dans les zones marécageuses, les carex ou laiches se développent. La descente de la face nord nous conduisit à la maison forestière des Goulerons, puis à Roberval jusqu'à son église implantée en contre-bas de la rue. Le retour s'est effectué par les taillis de la Binarde puis la plaine.

Merci aux Claudine de CREIL pour leur participation à cette randonnée.

 

Dimanche 30 mars : Orrouy

Cette randonnée, animée par Yves et Monique, au départ du château d'Orrouy nous a mené vers la plaine de Champlieu, et l'orée de la forêt de Compiègne que nous avons longer vers l'ouest. Au retour, la traversée du hameau de Champlieu, nous a permis d'observer d'anciennes pompes à essence. Le retour s'est poursuivi en empruntant le GR vers le Château de la Motte, puis de domaine de Valouise, pour finir par une petite montée jusqu'au château d'Orrouy.

Dimanche 16 mars : Lévignen

Au départ du cimetière de Lévignen, cette randonnée nous a conduit à travers bois vers la Sainte Fontaine, puis l'ancienne voie ferrée qui reliait Ormoy-Villers à Macquelines. Ensuite direction le village de Rouville et ses cultures de gazon. Une pause au point haut du parcours a permis d'observer la région alentour. Retour à travers bois avant de traverser le village de Lévignen, et de passer devant son église dont le clocher possède une horloge sur chacune de ses faces.

Dimanche 02 mars : De Beaulieu-le-neuf à Montépilloy. 

Au départ de Beaulieu-le-neuf, sous le soleil matinal faisant fondre la gelée nocturne, nous nous sommes dirigés vers Ducy, puis Boasne où nous avons pu admirer des chasse-roues gravés. Ensuite nous avons rejoint Montépilloy pour une pause dans le bois sous la tour et en avons profité pour cueillir un bouquet de jonquilles. Le retour s'est effectué par le GR qui chemine sur la crête.

Merci à Jean pour la photo.

Dimanche 16 février : Ermenonville et l'Ancêtre de Perthe.

Après plusieurs jours de pluie, c'est sous un soleil bien apprécié que s'est déroulée cette randonnée. Au départ du parking du zoo, nous nous sommes dirigés vers le village d'Ermenonville que nous avons traversé en passant devant le château, le pavillon Giradin, l'Office du Tourisme,le parc Jean-Jacques Rousseau et son lavoir sur la Launette, la statue de Jean-Jacques Rousseau, le monument en hommage au Prince de Radziwill et l'église. Puis le retour s'est effectué par la forêt, avec une halte auprès de l'Ancêtre de Perthe (chêne remarquable dont l'âge est estimé à 250 ans, mais qui est en mauvais état aujourd'hui). La fin du parcours a été quelque peu perturbée par des coupes et des débardages de bois.

Une petite précision, cette commune de l'Oise a vu grandir Gérard de Nerval qui décrit dans son oeuvre "Sylvie", les paysages du Valois.

Dimanche 02 février : La forêt d'Halatte au départ de Fleurines

Un soleil printanier nous a réchauffés pour cette randonnée qui nous a conduits vers le mont Alta. Ensuite un peu de hors sentier nous a permis d'apercevoir 3 magnifiques daguets avant de rejoindre le cénotaphe (monument funéraire qui ne contient pas de corps) élevé à la mémoire de la baronne Juliette de Rothschild (décédée d'un accident de chasse à courre à l'âge de 26 ans). Après avoir emprunté une partie du GR, le retour s'est effectué en empruntant le Chemin de Monsieur.

Le daguet est un jeune cerf, alors que le brocard est un jeune chevreuil.

Dimanche 12 janvier : Forêt d'Ermenonville et l'étang du désert

Pour cette première randonnée de l'année, le brouillard nous a accompagné durant la matinée. Le circuit, d'environ 10,4 km en forêt d'Ermenonville, nous a conduit vers la maison forestière du prince, puis le petit carrefour et le carrefour d'Ermenonville avant de revenir par une souille à sangliers, où régnait l'odeur caractéristique des animaux sauvages, et l'étang du désert. Après une halte auprès de la cabane dans laquelle Jean-Jaques Rousseau venait méditer et chercher l'inspiration, une dernière montée fut à gravir avant de rejoindre les voitures.