Souvenirs des séjours 2014


Randonnée glaciaire du 22 au 25 août 2014

 

Ce sont six adhérents qui ont particpé à ce séjour ponctué par la randonnée glaciaire sur le glacier de Gébroulaz (seul glacier privé français) dans le Parc National de la Vanoise.

 

Après une première nuit au refuge le Repoju (hameau des Prioux à Pralognan-la-Vanoise) à une altitude de 1 741 m pour s'acclimater à l'altitude, la journée du samedi fut consacrée à la montée au refuge de Peclet-Polset (2 474 m) où notre guide Pascal nous a rejoint en début de soirée.

La journée du dimanche a débuté à 4h30 sous quelques flocons de neige, mais la météo s'étant rapidement améliorée, la marche d'approche vers le glacier a été entreprise, sous la conduite du guide, avec l'aide des lampes frontales et avec le sac à dos chargé des équipements (crampons, piolet, baudrier). Une fois sur le glacier, parés des équipements et encordés la randonnée glaciaire nous à conduit jusqu'à l'altitude de 3 141 m. Entre temps, les quelques nuages qui faisaient de la résistance avaient totalement disparus, et c'est sous un ciel d'azur que les glaciers de la Vanoise et au loin le Mont-Blanc se sont offerts à la cordée.

C’est avec une certaine joie et la fierté d’avoir accompli cette randonnée glaciaire, malgré l’effort à fournir, que tous les participants ont remercié Pascal (le guide) comme c’est la tradition en haute montagne.

Malgré la fin de l'été, plusieurs fleurs ont pu être admirées (gentiane, gentiane printanière ou alpine, anémone pulsatile, joubarde, ...) et quelques animaux se sont offerts en spectacle (bouquetins, marmottes).


Randonnées dans le laonnois les 21 et 22 juin 2014

 

Ce sont sept adhérents qui ont participé à ce séjour du souvenir dans une région durement touchée durant la Grande Guerre.

 

La randonnée du samedi matin au départ de Pont-Saint-Mard, cheminant par monts et par vaux, entre plaines et sous-bois nous a offert de belles vues sur les remparts et les ruines du château de Coucy-le-Château. Village que nous avons rejoint en début d'après-midi pour une randonnée, qui après avoir longé les remparts nous a conduit aux restes d'une batterie d'artillerie qui durant la Grande Guerre était capable d'envoyer des obus de plus de 350 kg jusque Villers-Cotterets. A part les remparts, il ne reste rien du château de Coucy-le-Château car le donjon fut dynamité par les allemands lors de leur retraite en 1917.

 

La randonnée du dimanche, au départ de Chamouilles, faisait le tour du Lac de l'Ailette avec quelques diverticules jusqu'à l'abbaye de Vauclair et le Chemin des Dames.Les ruines de l'abbaye de Vauclair, dont la visite est gratuite, abritent aussi un jardins de simples (jardins de plantes médicinales et d'aromates).